Société de Conseil en hôtellerie et gastronomie

Une hôtellerie durable pour une expérience client réussie16 février 2018

Retour à l'actualité
une hôtellerie durable

Partager cet article :

une hôtellerie durable

Credit photo : La Chassagnette Arles

Une hôtellerie durable

Réduction de la consommation énergétique, énergies renouvelables, économie de l’eau, recyclage des déchets, protection de la biodiversité. Le client est  sensible à séjourner dans un hôtel tourné vers l’écotourisme et engagé en matière d’environnement.

L’hotellerie doit développer des projets stimulants avec des engagements à tous les niveaux. Afin de donner un sens à la vie de chacun, collaborateurs et clients au quotidien.

Le client agit dans sa vie quotidienne, partout dans le monde, malgré des cultures différentes. Ainsi, c’est un enjeu planétaire et les clients attendent des mesures concrètes de la part  de l’hotellerie, des restaurants et des chefs. Notons que 2/3 des clients sont d’accord que les générations futures sont menacées si rien n’est fait pour protéger la planète (Etude Accor).

Ainsi, un programme de formation en hôtellerie adaptés à chaque métier est établi pour valoriser les valeurs de l’hôtel, du restaurant, les initiatives d’exemplarité et le savoir faire.

Un plan d’action pour une hôtellerie durable repose  sur les phases de développement du projet, leurs pertinences et leurs valorisations avec une Charte interne. Ainsi, cette charte valorise une qualité de séjour et de bien être. Et elle met en avant les actions concrètes et renforce la dimension humaine. Elle fait participer les acteurs touristiques locaux qui soutiennent ces actions.

Un tourisme responsable

Pour un tourisme plus respectueux …le 02 juin est la Journée internationale du Tourisme Responsable.

Alors que l’écologie rencontre des spécificités culturelles, les britanniques sont très concernés par le tri des déchets mais peu sensibles aux produits respectant les circuits courts. En revanche, les américains sont les plus généreux avec les associations environnementales. Mais ils sont peu préoccupés par le gaspillage alimentaire. Quant aux allemands, ils sont les plus pro actifs dans le développement durable. Mais ils s’avèrent peu sensibles à l’impact sur la santé des produits qu’ils consomment.

Le développement durable est présent dans le quotidien des clients d’hôtels. Les femmes et les jeunes sont les plus concernés. Ils ne considèrent pas encore l’hôtellerie durable comme un critère premier dans le choix d’une destination et d’un type d’hébergement. Mais ils attendent de la part du tourisme des actions engageantes dans la démarche. Ainsi, deux clients sur trois sont prêts à payer des prestations plus chères avec des mesures responsables.

Leur souhait est de séjourner dans de l’hôtellerie durable qui développe au quotidien des actions concrètes. Des produits écologiques pour la chambre et la salle de bain  qui ont un impact positif sur l’environnement et la santé. Mais également pour le restaurant, avec des produits de saison, régionaux ou cultivés dans le jardin.

Certification et labellisation des hôtels

L’Ecolabel européen de 1992 est le seul label écologique officiel qui distingue l’usage des produits et services. Ainsi, on répond à la transmission fiable auprès des clients d’informations sur la qualité écologique des produits et services. De plus, cela permet à l’hôtelier de valoriser les actions menées.

Quant à Green Globe, c’est est une certification internationale de 1999 reconnue par l’Organisation Mondiale du Tourisme dont les critères sont révisés annuellement. Et l’audit de l’hôtel est réalisé tous les deux ans,.

Le label ATR « Agir pour un Tourisme Responsable » est une certification qui valorise les opérateurs de voyage qui s’engagent et agissent pour un tourisme responsable.

Par ailleurs, Trip Advisor développe un programme Ecoleaders Trip Advisor qui rassemblent hôtels et chambres d’hôtes qui s’engagent dans une démarche éco-responsable.

L’année 2017 avait été déclarée l’année internationale du tourisme durable. Et qui célébrait les 25 ans de l’écolabel européen.

Dans le cadre de cet anniversaire, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

Un décret sur la performance énergétique précisait que le bâtiment bénéficiant d’une surface supérieure ou égale de 2000 m2 devait diminuer sa consommation énergétique de 25 % en 2020 et 40 % en 2030. Ce décret a été suspendu par le Conseil d’Etat en Juin puis en Juillet 2017.

Crédit photo : Mandarin Oriental Hotel Paris

Une expérience client durable

Les clients veulent participer à cette hôtellerie durable en reproduisant les actions qu’ils mènent au quotidien. Ces actions ont pour but de renforcer leur parcours et donc leur expérience au sein d’une hôtellerie durable. La clientèle est source de conseil comme le souhait de recevoir sa facture par email. Les clients sont réceptifs sur la démarche de trier leurs déchets en chambre ou dans les espaces communs pour favoriser le recyclage . Par ailleurs, ils sont sensibles à la préservation de la faune et de la flore  : espaces boisés, création d’habitats pour les insectes …

D’autres actions environnementales peuvent être menées pour une hôtellerie durable. Telles le développement d’une flotte de véhicules verts pour les fournisseurs, les transferts clients et les activités extérieures. Avec des véhicules internes pour l’exploitation. Mais également la mise à disposition des clients qui en font la demande d’une mini trousse de toilette comprenant des produits qui protègent notre santé et notre environnement ? Un pain de savon véritable de Marseille, de l’aloe vera, véritable hydratant pour le visage, les cheveux et le corps, de l’huile végétale démaquillante, du baume du Tigre en cas de coup de froid, pour repousser les insectes, soulager les muscles, …

Quelle expérience client développer autour du tourisme durable ? les hôteliers peuvent proposer un plan marketing hôtelier réfléchi. Comme une randonnée botanique pour se ressourcer et découvrir plantes et fleurs comestibles. Mais également partager un moment avec le jardinier dans le potager et les jardins. Ou organiser un pique nique avec des produits issus de la région ou du potager. Egalement créer avec les enfants des ateliers créatifs autour de la nature comme le Land Art. Ou la création et l’entretien d’un refuge pour les coccinelles, petites abeilles et autres tel un « hôtel à insectes » avec des matériaux naturels pour développer la biodiversité . Mais également s’initier à l’intérêt du compostage. Egalement pouvoir participer à une activité telle l’escalade, le vélo, le yoga, un cours de cuisine ou la visite d’un domaine qui produit des vins en agriculture biologique…

Ces actions environnementales doivent être valorisées par une stratégie de communication d’hôtel . Avec une communication digitale qui va permettre de reconnaître le lieu de séjour comme une vraie alternative d’hôtellerie durable. Et de lieu expérienciel en créant de l’échange avec les clients, en révélant les offres exclusives et l’attractivité de l’établissement hôtelier.

« Voyager est un triple plaisir : l’attente, l’éblouissement et le souvenir » . Ilka Chase