Société de Conseil en hôtellerie et gastronomie

L’hôtellerie française : comment se porte t-elle ?29 mars 2017

Retour à l'actualité
l'hôtellerie française

Partager cet article :

L’hôtellerie française : le constat d’une année 2016 complexe

L’économie française

On ne peut parler de l’hôtellerie française sans faire préalablement un bilan de notre économie. L’économie en France a connu une croissance encore faible malgré une légère reprise observée depuis 2015. Cette reprise trop lente n’a pas eu l’effet souhaité pour inverser définitivement la courbe du chômage.

Une année touristique 2016 marquée par une baisse de l’activité due au contexte sécuritaire et géopolitique auquel la France doit faire face depuis fin 2015.

Le tourisme

Le tourisme en France n’a pas non bénéficié d’un calendrier de congrès et d’événements porteurs pour l’hôtellerie française du fait d’une année paire. Le tourisme fait également face à une (r )évolution en terme d’offre avec en autre un développement constant d’économie de partage qui met à plat le modèle traditionnel. Le parc hôtelier connaît par ailleurs une stagnation du nombre d’hôtels.

Paris et la Côte d’azur

Dans ce contexte, les deux piliers en terme de destinations que sont l’Ile de France et la Côte d’Azur traversent une crise et souffrent de performances en chute en terme de fréquentation et de prix moyen. Une baisse de -1.5 millions de touristes sur Paris IDF, un RevPar sur Paris accusant une chute de -13% à -21% toutes catégories confondues en comparaison à 2015 . Les performances de la Côte d’Azur se sont détériorées quant à elle en pleine période estivale; elle a cependant pu compter sur la réactivité et le dynamisme des institutionnels touristiques de la région qui a su rassembler l’ensemble des acteurs pour mettre en place un plan de communication global que n’a pas su mener la capitale.

Les régions

Heureusement, les régions en province ont été dynamiques et le moteur de l’hôtellerie française. Toutes les catégories ont enregistré une croissance entre 2 et 9.5%, les grandes agglomérations ayant contribué à l’attractivité des destinations.

L’hôtellerie française sous le signe de meilleures perspectives en 2017 ?

Face à ce contexte négatif, plusieurs voyants sont au vert pour 2017 : un calendrier événementiel et loisirs avec des ponts favorables, une parité monétaire avec le dollar, une légère reprise économique et des partenaires économiques plus dynamiques à commencer par la zone Euro (+1.7%), les US (3,5%) la Chine (6,7%)..

Peut on affirmer que le bas du cycle est derrière nous ? La réponse est oui si la France et les pouvoirs publics font face au risque sécuritaire.

L’offre de service

L’hôtellerie française doit penser à son futur et se tourner vers des axes de développement stratégiques. En premier lieu, proposer une offre qui réponde aux comportements, attentes et modes de consommation nouveaux des voyageurs toutes catégories confondues. Ces changements impliquent des hôtels et des restaurants qui améliorent leurs critères de qualité en terme de service, de cadre de vie et de confort.

La démarche durable

La France doit proposer une hôtellerie et une restauration responsables et durables avec une démarche globale : des projets alliant des solutions techniques et architecturales qui respectent l’environnement, incluant la gestion des déchets, la réduction des consommations d’énergie, la gestion des équipes et la sélection de partenaires fournisseurs par le chef qui privilégient une approche durable.

Les talents

Le secteur du tourisme est en pleine croissance et contribue à l’activité de nombreux secteurs : hébergement, restauration, culture, loisirs, transport, commerce… Avec 274 000 entreprises et plus de 1 310 000 emplois, les professionnels ont le défi d’être des employeurs qui attirent, qui développent la formation et qui font progresser leurs collaborateurs.

Le digital

Pour transmettre et valoriser l’offre touristique, la digitalisation doit être au cœur de chaque stratégie d’établissement qu’il soit indépendant ou faisant partie d’un groupe : elle permet de contribuer à une expérience client réussie grâce à une bonne communication.

Ces axes d’évolution que sont l’innovation, la créativité, la communication digitale doit être une volonté et une priorité au cœur des mises en oeuvre du secteur. Ils doivent impliquer l’ensemble des acteurs dans une démarche collective incluant les professionnels et les institutionnels. Ceci afin d’attirer une clientèle plus diversifiée et renforcer la fidélisation.

 

En terme de conclusion, n’hésitez pas à vous appuyer sur l’expertise et les compétences d’un conseil, qui aura une vision extérieure pour vous accompagner dans le développement de votre projet et vous apporter des solutions concrètes en terme de commercialisation, communication, création, recrutement, formation pour votre hôtel ou restaurant

 

Sources : Deloitte In Extenso, Direction Générale des Entreprises, Cedef